Créer une SASU : tout comprendre en 3 minutes

La SASU pourrait être assimilée à une SAS mais elle comporte qu’un seul actionnaire. Ainsi, la Société par actions simplifiée unipersonnelle attire tous les jours de plus en plus de jeunes entrepreneurs. En effet, cette forme juridique offre de nombreux avantages notamment pour les activités artisanales, agricoles, civiles ou commerciales. Ce statut étant flexible et modifiable, il convient à tous les projets !

Afin de créer une SASU, n’oubliez pas qu’il existe de nombreux sites de création d’entreprises en ligne.

Quelles sont les étapes de création en ligne de la SASU ?

Rédiger les statuts

Lorsque vous créez une société, vous devrez impérativement rédiger ses statuts. Ils encadrent le fonctionnement de l’entreprise. Une SASU est constituée dès lors que ses statuts sont paraphés et signés par l’unique actionnaire. Ces derniers devront être déposés au greffe du tribunal de commerce. Dès lors qu’ils sont déposés et validés par le Greffe, vous obtiendrez dans un cours délai l’immatriculation de votre société. Dans le cadre d’une SASU, les statuts peuvent être rédigés librement. Enfin, il sera toujours possible de les modifier au cours de la vie de la société.

Voici ce que doivent inclure les statuts :

– L’identité de l’actionnaire unique

– La dénomination sociale

– La forme juridique

– L’objet social

– Un justificatif de l’adresse de domiciliation

Constituer le capital social

Cette deuxième étape est fondamentale dans la création de votre entreprise. En effet, si vous désirez créer votre société, vous devrez lui constituer un capital social. Vous devrez pour cela ouvrir un compte bancaire professionnel. Celui-ci représente la totalité du montant des apports en numéraire et des apports en nature. De plus, vous devez savoir que dans la SASU il n’y a pas de montant minimal obligatoire pour la créer. Enfin, il est possible de libérer uniquement 50% du capital à sa création et de libérer le reste dans les 5 années suivantes.

Publier une annonce légale au sein d’un JAL

La parution d’une annonce légale est la troisième étape dans la création de votre SASU. C’est un acte majeur. Les informations qu’elle doit contenir peuvent varier en fonction du statut juridique choisi (SAS, SCI, EURL…). Cependant, elle comporte, plus ou moins, des informations similaires à la rédaction des statuts : la forme juridique, le nom de l’unique actionnaire, le montant du capital social etc. L’avis de publication coûte environ 150€ mais cela dépend du journal d’annonces légales.

Constituer et déposer son dossier d’immatriculation

Afin d’immatriculer son entreprise, vous devrez obligatoirement constituer un dossier d’immatriculation auprès du greffe ou du CFE.

Ce dernier comporte différents éléments, les voici :

– Le formulaire M0 remplis et signé

– L’ensemble des statuts signés par l’actionnaire unique

– L’attestation de parution de votre avis de constitution

– Un chèque de 66,20€ pour les frais de greffe

Dès que vous avez déposé ce dossier avec toutes les pièces obligatoires, le greffe du tribunal de commerce vous fera parvenir 4 exemplaires de l’extrait Kbis de votre SASU. Celui-ci représente la carte d’identité de votre entreprise. Votre SASU sera enregistrée au registre du commerce et des sociétés (RCS).

Quels sont les avantages de la SASU ?

Les avantages fiscaux

La SASU offre la possibilité à son créateur d’opter pendant 5 ans pour l’impôt sur le revenu à la place de l’impôt sur les sociétés. De surcroît, il a la possibilité de bénéficier l’ARE qui est une allocation chômage pour l’aide au retour à l’emploi. Ainsi, le jeune entrepreneur peut bénéficier des allocations chômage en plus du salaire reçu par son activité. Cela lui permet d’ajuster son revenu afin que celui-ci soit décent. De plus, en SASU, la constitution du capital social est flexible et souple.

En effet, comme il est dit précédemment, l’actionnaire unique a la possibilité de libérer seulement 50% du capital à l’ouverture de sa société et il n’y a pas de capital minimum à avoir. Enfin, il est possible pour l’actionnaire d’opter pour un capital variable afin d’éviter une modification des statuts s’il dépasse le capital inscrit dans ceux-ci.

Les avantages sociaux

L’un des principaux avantages de la SASU est le dirigeant peut être assimilé salarié. Cependant, il doit se verser un montant minimal de 501,50€. Par conséquent, il peut bénéficier d’un régime social protecteur et de la sécurité sociale. Cela est beaucoup plus avantageux comparé à l’EURL.

Les avantages juridiques

Concernant les avantages juridiques, il y en a beaucoup dont la responsabilité limitée. En effet, l’actionnaire unique voit sa responsabilité juridique limitée au montant de ses apports. Ainsi, il y a une protection de son patrimoine personnel car en cas de faillite, la justice ne le tiendra pas responsable des dettes contractées par l’entreprise. De plus, les actions étant partagées et réparties, la transmission de la SASU en tant qu’héritage est simplifiée. Par conséquent, il est beaucoup plus aisé de céder une SASU que, par exemple, une SARL. Enfin les frais de transmission sont de seulement 0,1% pour la SASU alors qu’ils sont de 3% pour la SARL.

Maintenant vous connaissez tous les secrets de la SASU, vous n’avez plus qu’à la créer votre business plan!

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez LebonExpertComptable dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous rappelle immédiatement !

Devis immédiat

Laisser un commentaire