Vendre son entreprise : les 5 erreurs courantes à ne pas faire

Le parcours de la personne qui doit céder son bien est souvent difficile et décourageant.
vendre-son-entreprise

Espérer une solution miracle

Un grand nombre de cédants consacre toute leur énergie à maintenir leur société hors de l’eau. Ainsi la possibilité  de transmission est souvent repoussée avec l’espoir d’une solution miracle. Sauf que plus vous attendez, plus vos chances de vendre votre société sont réduites. La meilleure solution est donc de se jeter à l’eau au lieu de couler avec son entreprise.

Ne pas tenir de tableau de bord

Le tableau de bord est un outil de pilotage essentiel pour une entreprise. Vous ne devez pas communiquer aux acheteurs des résultats trop optimistes que vous n’êtes pas certain d’atteindre. Il faut savoir que les procédures de négociation vont prendre du temps et vous serez inévitablement confronté à des chiffres exacts.

Se polariser sur la fiscalité

La fiscalité ne doit pas représenter une référence fondamentale  à la vente de son  entreprise. C’est un élément d’optimisation fiscale qui dépend beaucoup des conditions et des clauses  proposées pour la reprise de la société.

Se focaliser sur une limite de valorisation de l’entreprise

Si vous vous focalisez sur une limite de valorisation de votre société vous allez échouer. La valeur théorique de votre entreprise n’est pas le plus important, mais plutôt  sa valeur sur un marché concret et résultant d’une offre fiable, apposée sur papier  et acheté par un repreneur de confiance.

Effectuer la transmission sans accompagnement d’un professionnel

Toutes les entreprises sont vendables. La vente est en fonction de ses particularités, des conditions, et du repreneur. Il est conseillé de se faire accompagner par un professionnel qui est capable d’effectuer une prospection auprès des potentiels acquéreurs lorsqu’on a décidé de mettre en vente sa société.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :