Auto-entrepreneurs et chômage: passer outre les pièges

Tout entrepreneur  en recherche d’emploi et qui perçoit  le chômage de la part du pôle emploi est dans son droit de conserver cette aide pendant 15 mois au plus au titre de l’allocation d’aide au retour à l’emploi. Ce qui est indispensable dans le cadre de début d’activité.
Toutefois, cette aide du Gouvernement est limitée. Il faut alors en savoir tout ce qui la concerne : votre nouveau chiffre d’affaire ne doit pas dépasser les 70 % du revenu qui a permis de déterminer la somme de vos allocations. Dans le cas contraire, le pôle emploi vous demandera de rembourser les montants perçus à la fin des 15 mois.
Pour échelonner ces inconvénients, il est recommandé de demander l’acquittement des aides chômage sous forme de capital. Le pôle emploi effectue donc un versement, en votre faveur,  de 50% de la totalité de ce que vous auriez reçus en tant que chômeur, et ce en deux fois. Puis 1/4 du montant de suite et le reste 6 mois plus tard. Dès que les versements sont réalisés, vous n’êtes plus enregistré au pôle emploi qui ne vous demandera plus rien. Cependant, la totalité du versement peut être un peu plus faible, mais l’intervalle n’est pas très conséquent. 23 mois, ce sera la durée maximale de dédommagement pour un demandeur d’emploi, et votre capital sera alors de 11 mois et demi, qui aurait été de 15 mois avec l’aide pour les chômeurs créateurs. Une solution plutôt intéressante, en particulier si vous aviez un salaire de base faible.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :