Comment devenir chauffeur VTC : tout savoir en 3 minutes

Vous avez toujours aimé les voitures et le contact humain ? Pourquoi ne pas devenir chauffeur VTC (voiture de transport avec chauffeur) ? Depuis quelques années, on assiste à une augmentation fulgurante des chauffeurs VTC. En effet, il suffit seulement de passer la formation VTC et de remplir les conditions nécessaires à la profession pour se lancer dans l’aventure ! Monter son entreprise VTC est aujourd’hui très simple en suivant les étapes de création. Il est notamment possible de créer son entreprise en ligne afin de faciliter les démarches.

La formation et l’examen VTC

Afin de devenir chauffeur VTC, le futur chef d’entreprise doit passer une formation puis un examen qui se présente sous la forme d’un QCM et d’un QRC d’une durée de 3h50. Il existe sept matières relatives au transport de la personne :

• La réglementation des transports
• La gestion d’entreprise
• La compréhension du français mais aussi de l’anglais
• Le code de la route
• La réglementation nationale des chauffeurs VTC
• Le développement commercial

Il existe différentes possibilités afin de préparer l’examen de VTC. Vous pouvez notamment vous rendre auprès de centres spécialisés offrant des formations pour réussir l’examen. Cependant, les tarifs de ces formations peuvent vite devenir très cher. Egalement, vous pouvez réviser grâce aux différentes applications existantes. Enfin, vous pouvez bien entendu passer l’examen VTC en tant que candidat libre.

Du fait de la forte réglementation du transport, le chauffeur VTC doit obligatoirement passer un stage de formation tous les cinq ans auprès d’un centre agréé.

Les conditions d’obtention de la carte VTC

Pour demander sa carte VTC, il faut se rendre dans une préfecture la plus proche ou auprès de la préfecture de police parisienne. Il faudra attendre trois mois maximum pour recevoir sa carte. Des conditions nécessaires à l’obtention de la carte sont à respecter telles que :

• L’obtention du permis B depuis au moins 3 ans ou bien 2 ans s’il y a eu de la conduite accompagnée.
• Être titulaire de la formation PSC1 « prévention et secours civiques de niveau 1 ». LE diplôme doit dater de moins de 2 ans.
Avoir fait une visite médicale par un médecin pour attester de l’aptitude physique.
• Être titulaire de l’examen de VTC

Des condamnations antérieures sont rédhibitoires à l’exercice du métier de chauffeur VTC comme :

• Avoir conduit sans permis
• Avoir été jugé pour une peine de 6 mois ou plus
• Avoir perdu la moitié des points de son permis de conduire

Quelle forme juridique pour devenir VTC ?

La forme juridique le plus utilisé pour devenir chauffeur VTC est le statut de la micro-entreprise. En effet, sa facilité de création et de fonctionnement est très appréciée. Cependant, le chauffeur VTC ne pourra pas dépasser un seuil de chiffre d’Affaires de 70 000€ pour les prestations de services.

Le statut juridique de la SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle) peut également être une forme juridique choisit par les chauffeurs VTC. En effet, créer une SASU est très simple car son fonctionnement est très souple (statuts rédigé librement par l’actionnaire).

Obtenir la licence VTC par l’inscription au registre VTC

Passer par les étapes de création « classiques » ne suffisent pas pour devenir chauffeur VTC. En effet, il est impératif d’obtenir la licence VTC avant de faire sa demande auprès du registre des VTC. Il est possible de se rendre directement sur le site du Ministère du transport pour obtenir sa licence. De plus, elle doit être renouveler tous les 5 ans. Vous devez des pièces indispensables comme :

• Le justificatif d’assurance de la responsabilité civile professionnelle
• Une photocopie de la carte grise de la voiture utilisé pour le transport de personnes
• Une photocopie d’une preuve d’immatriculation de l’entreprise : extrait k-bis ou avis de situation du répertoire SIREN pour les auto-entrepreneurs
• Une copie de la carte professionnelle VTC
• Une preuve attestant de la capacité financière (1500€ minimum pour une voiture) seulement si vous n’êtes pas propriétaire de la voiture. Il est également possible de mettre en place un capital social de 1500€ afin de prouver la capacité financière.

De plus, lors de la création de la société auprès du Greffe du Tribunal de Commerce, il faut ajouter à son dossier d’immatriculation :

• La photocopie de la carte professionnelle VTC
• et aussi mentionner dans l’objet social « exploitation de voiture de transport avec chauffeur ».

Après ces différentes étapes, le futur chauffeur VTC recevra sous quelques jours son extrait k-bis !

Pour ce qui est du prix de l’inscription, il faut compter 170€ de frais administratifs. Lorsque que toute la procédure sera validée, le chauffeur recevra l’attestation d’inscription. Il faudra alors remplir le document puis faire une impression du macaron à placer à l’arrière ou à l’avant de la voiture qui servira à transporter des personnes. Il est également possible d’obtenir une « licence provisoire » en attendant l’inscription au registre si le chauffeur travaille pour une société de transport tel que Uber.

Réduisez votre facture comptable dès aujourd'hui !

Essayez LebonExpertComptable dès maintenant ou demandez une présentation, un expert comptable vous rappelle immédiatement !

Devis immédiat

Laisser un commentaire